14/01/2008

Le lien 'couleur/ son'

Quel lien entre chromothérapie et musique ?


Quel lien existe-t-il entre la musique et les couleurs ? La musique intervient de plusieurs manières dans la chromothérapie musicale. La première est une intervention en tant que musique ou son dans les méthodes de guérison, en accentuant l'énergie vibratoire des couleurs, la seconde est le rapport intrinsèque entre les notes et les couleurs au niveau vibratoire.

Cette correspondance couleur et sons musicaux était très importante pour certains peintres comme par exemple Eugène Delacroix qui pensait que les couleurs étaient en fait une musique faite pour les yeux, son amitié avec Georges Sand et Frédérique Chopin y était-elle pour quelque chose?

 Nous ne pouvons pas citer ce peintre français sans faire mention de Baudelaire qui a écrit plusieurs essais sur la vie de Delacroix et qui disait de lui : « Les admirables accords de la couleur font souvent rêver d'harmonies et de mélodies et l'impression qu'on emporte de ses tableaux est souvent quasiment musicale. »

D'autres encore parlaient de correspondances tel Rimbaud et son sonnet « voyelles » :


A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,
Golfes d'ombres ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons
D'ombrelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;
U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides

Que d'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;
O, suprême clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des mondes et des Anges ;
O, l'Oméga, rayon violet de ses yeux !

Certains synesthètes voient des couleurs partout, ils associent spontanément les chiffres et les voyelles à une nuance de couleur. « Je vois le chiffre 4 vert clair, le 8 vert foncé, le A est jaune, le E est rouge, le I est blanc, le O bleu et le U vert »


Devons-nous voir dans ce sonnet une correspondance entre les sons et les couleurs ? Puisque dans le système anglo-saxon, les notes sont des lettres :

A B C D E F G
La si do ré mi fa sol

Nous pouvons donc en déduire une correspondances entre le La et la couleur noire, entre le Mi et la couleur Blanche ...
La concordance entre les sons et les couleurs est plus complexe qu'il n'y parait, car presque chaque culture, chaque pays à sa propre tradition musicale avec des gammes différentes (diatonique, pentatonique ...) générant des modifications de sonorité entre chaque culture.

On considère qu'il existe plus de 150 couleurs différentes et 30 000 nuances musicales.


Comme les couleurs correspondent à des vibrations ayant des vitesses, des longueurs d'onde et des rythmes différents, les couleurs sont très proches des notes de musique qui possèdent les mêmes propriétés.

Tout comme les sons qui agissent sur nos organes, les couleurs exercent, elles aussi une influence physique, psychique et émotionnelle.

Dans son livre, Alfred Tomatis développe la théorie suivante : « chez un chanteur, c'est en quelque sorte le corps qui devient violon : les basses par exemple prétendent émettre le son par le ventre : c'est tout simplement parce que les vibrations affectent essentiellement la région du sacrum. » « En considérant un organisme humain sous l'aspect sensible de ce qu'on nomme l'aura, la lumière et les couleurs le relient à ses enveloppes vibratoires.

Couleurs et sons ne sont pas limités à la vision et à l'audition mais touchent l'être dans sa totalité : esprit, émotions et corps »

Tout comme les sons correspondent à une certaine vibration, les couleurs ont elle aussi un code vibratoire.

 Pythagore et d'autres théoriciens ont avancé des correspondances, dont voici les plus connues.


1 - Les correspondances des traités, tel que celui de Mihira :

couleurs notes
Orange Do
Blanc ré
Rouge Mi
Vert Fa
Jaune Sol
couleurs variées La

Noir  SI

 Ce qui est étonnant dans cette correspondance, c'est le fait que les deux « non-couleur » se retrouvent en correspondance avec des notes.

Le physicien Isaac Newton en décomposant un rayon solaire à l'aide d'un prisme transparent prouva que la lumière se décomposait en sept couleurs de longueurs d'onde différentes qui se suivaient dans un ordre invariable : Violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange, rouge.

 Toutes ces couleurs sont obtenues par décomposition de la lumière blanche, on en déduit donc que le blanc est la somme de toutes les couleurs, ici elle correspond au ré.

 Alors il faudrait prendre cela comme correspondance entre la couleur blanche et les harmoniques et non comme note isolée.


De même pour la couleur noire qui est une couleur obtenue par absorption de toutes les autres couleurs et pour les couleurs variées.

2 - correspondance de Pythagore

Il a découvert que les vibrations du diapason suivaient des proportions mathématiques : do = 1, ré = 9/8 ... si on réduit tous ces nombres au même dénominateur commun, on obtient les correspondances suivantes :
Fréquences Notes Couleurs
396 Hz Sol violet (405 nm)
440 Hz La Bleu (476nm)
495 H Si Vert (527 nm)
528 Hz Do Jaune (580 nm)
594Hz Ré Orange (597 nm)
660 Hz Mi Rouge (700 nm)
704 Hz Fa


Ce serait prétentieux de ma part de critiquer ce philosophe, mathématicien de la Grèce antique, pourtant, ce qui me frappe au premier abord à la lecture de cette correspondance est l'absence de couleur attribuée au fa. Où est passé l'indigo ?

Six notes seulement possèdent une correspondance, mais six notes précises : Celles allant du Sol 396 Hz au mi 660 Hz.

Que deviennent les autres notes ? Cela se transmet peut-être comme les harmoniques dans des nuances de la couleur fondamentale.

Par contre cette théorie se rapprocherait plus des travaux d'Isaac Newton sur la décomposition de la lumière, car hormis d'indigo toutes les couleurs du spectre sont présentes dans cette correspondances.

4 - Correspondance bouddhistes et taoïstes 


Couleurs Sons Taoïstes sons bouddhistes
Rouge-Rose Ke Haa
Noir Chui Hong (bleu foncé)
Jaune Hu Mei
Blanc Sss Ni
Vert Xu Pa
Xi
Nous remarquons aussi dans ces deux correspondances que les « non couleur » figure aussi et l'absence de certaines couleurs.

Rien d'étonnant à l'ajout des « non couleur » car il s'agit d'une correspondance sacrée donc le noir et le blanc y sont bien présents. La couleur noire était associée à l'idée de chaos, de nuit, à l'eau à nos origines.

Dans les religions judéo- chrétienne c'est la couleur du deuil, de la fin... Le noir est la couleur du mal, de l'enfer, par opposition, le blanc est la couleur du bien, de la lumière, de la connaissance, de la naissance ... de la vie. Mais attention toutefois au symbolisme des couleurs, il évolue avec le temps .


5 - la correspondance des alchimistes et astrologues du moyen age

Couleurs sons
violet, bleu clair Do
Rouge vif Ré
Jaune-Or Mi
Bleu clair, violet Mi-bémol
Vert jaune, rosé Fa
irisé gris, violet noir,vert et gris Sol
Blanc la
Noir, marron Si
Noir Mauve Si-bémol



De toutes les correspondances déjà vues, cette dernière ajoute deux sons le mi bémol et le si bémol, ainsi qu'une spécificité dans les couleur. Nous retrouvons encore les deux « non-couleur » avec des nuances dans les couleurs. Le Do correspond à la fois au violet et au bleu clair, le ré, quant à lui est rouge vif, pas rouge clair ou orangé mais vif...

Cette correspondance est donc plus en nuance sauf pour les notes ré et la ou la couleur est précise. Pour le moment, seulement deux correspondances couleur -son sont identiques, il s'agit du fa vert et du si noir que nous retrouvons dans les deux tableaux des alchimistes. La couleur noire a plusieurs correspondances : si et si bémol.

Couleur négative par excellence, comme nous venons de le voir, il serait intéressant de savoir si ce « son » était souvent présent dans les partitions anciennes de cette époque ou bien si la couleur lui a été attribuée parce que les anciens voyaient en cette note le mal. Nous retrouvons par contre une seule note associée à la couleur blanche, pureté, sagesses...

Nous retrouvons d'ailleurs très souvent cette note La, soit en tonique ou en dominante dans les chants grégoriens. 

 Si nous nous référons aux trois couleurs primaires que sont le rouge, le jaune et le bleu, appelé de cette manière car ce sont de ces couleurs que s'obtiennent les autres couleurs. Reprenons la théorie des harmoniques et comparons les couleurs avec les notes do mi sol.

 Nous pouvons dire qu'il y a corrélation entre elles car le bleu (do) mélangé au jaune (mi) donne du vert (Sol).
D'après les travaux de Newton, chaque couleur à sa couleur complémentaire.

La chlorophylle des végétaux grâce à la photosynthèse absorbe les rayonnements violets, oranges et rouges du spectre solaire et réfléchit la lumière verte d'où la couleur des végétaux. La couleur complémentaire du vert (fa) est le rouge (ré) : harmoniquement correcte ! 3 - une autre correspondance grecque : celle des rites initiatiques

Elle procède du système tétracordale d'Aristoxène, IVème siècle avant J.C et elle est la suivante :

1° genre diatonoque synton dur :
La : Indigo
Sol : Vert (½ bleu, 1/2 jaune)
Fa : Orangé (1/2 jaune, 1/2 rouge)
Mi : Rouge

2° genre diatonique mou :
La : Indigo
Sol : Jaune verdâtre (1/4 bleu, 3/4 jaune)
Fa : Orangé (1/2 jaune, 1/2 rouge)
Mi : Rouge 3° genre chromatique tonié :
La : Indigo
Sol bémol : Jaune
Fa : Orangé (1/2 jaune,1/2 rouge)
Mi : Rouge
4° Genre chromatique sesquialtère
La : Indigo
Sol bémol Jaune orangeâtre (5/8 jaune,3/8 rouge)
Fa : Orangé rougeâtre (3/8 jaune et 5/8 rouge)
Mi : Rouge

5° genre chromatique mou :
La : Indigo
Sol bémol (avec 2 croches) : Orangé jaunâtre (2/3 jaune et 1/3 rouge)
Fa : Rouge orange âtre (1/3 jaune,2/3 rouge)
Mi : Rouge

6° genre enharmonique (12)

La ; Indigo
Sol (2 bémols) : Orangé (1/2 jaune, 1/2 rouge)
Fa : Rouge orangé (1/4 jaune et ¾ rouge)
Mi : Rouge

La note Sol dans le genre diatonique mou est diminué d'un quart de ton, dans le genre chromatique sesquilatère, est diminué d'un huitième de tons.


La note fa dans le genre chromatique sesquialtère est diminuée d'un huitième de ton, dans le genre chromatique mou, d'un tiers de ton, et dans le genre chromatique d'un quart de ton.

Dans cette correspondance, seules cinq notes ont une correspondance couleur, mais bien plus de sons selon que nous prenons cette note dans le genre diatonique, chromatique, enharmonique ...

Il est en effet intéressant de faire remarquer que s'il existe une variété de vert, de bleu...

La note fa seule n'existe pas !

Chaque note correspond à une vibration particulière le fa du diapason, 440 Hz, devrait avoir une couleur et cette même note placée une octave en dessous devrait lui correspondre une nuance de la couleur...


4 - Autre correspondance, en fonction des travaux de Newton et Pythagore

Do = Rouge
Ré = orange
Mi = jaune
Fa = vert
Sol = cyan
La = indigo
Si = bleu

Mais nous n'avons ici qu'un rapport. Pour une oreille sensible, les fréquences sonores audibles se situent entre 32 et 16 000 Hz soit 9 octaves.

Et nous ne nommons au dessus que 7 notes. Par conséquent, chaque note correspond à une couleur ou à son dégradé.

En effet, comme il existe plusieurs verts avec plus ou moins de jaune ou plus ou moins de bleu, chaque note peut avoir sa propre « couleur ». Do = écarlate


Do# = rouge
Ré = orange
Ré# = jaune
Mi = citron
Fa (aussi mi #) = vert
Fa # = turquoise
Sol = cyan
Sol # = indigo
La = bleu
La# = pourpre
Si = magenta

Chaque note à ainsi sa propre couleur et l'association couleur et son renforce l'action de la couleur.

IV - La pratique

1- Les couleurs Distribution des couleurs dans la population (en %)

Noir 18.3%
Gris 6.3 %
Vert 13.9 %
Bleu 7.9 %
Orange 16.4 %
Rouge 14.7 %
Jaune 8.4 %
Rose 6.2 %
Marron 7.8 %

2 - Les niveaux d'action de la chromothérapie

La couleur, transmet au corps de l'énergie pour stimuler les points déficients, ou au contraire calme l'excès d'énergie excédentaire, selon les couleurs utilisées.

Il existe trois niveaux d'action de la chromothérapie :

1- Action sur le physique : La couleur est en contact direct avec la personne (couleurs des vêtements, des tapisseries, des aliments ....) -la médecine traditionnelle ayurvédique sur les chakras.

2-Action sur le psychisme : Il s'agit de visualiser la couleur lors d'une relaxation par exemple et la couleur est transmise via une image.

3-L'action spirituelle : Action subtile car elle fait appel au vécu et au symbolisme relié à chacune des couleurs (comme par exemple le noir dans la religion judéo-chrétienne qui fait penser au deuil ou encore le jaune qui rappelle le soleil ...)

20:20 Écrit par Tuala dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

PERMETTEZ MOI DE VOUS EXPRIMER TOUTE MA SATISFACTION A L'ENDROIT DE CET ARTICLE.
DE TOUTE MA VIE J'AI TOUJOURS CHERCHE DES CLARIFICATIONS DE CE GENRE CONCERNANT LA CORRESPONDANCE ENTRE LES COULEURS ET LE SON.

ALORS COMMENT POURRAIS-JE FAIRE AFIN DE COMPRENDRE TOUT DE Façon A PARFAIRE MA RECHERCHE DANS CE SENS.

Écrit par : YARISSE | 25/06/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.