22/04/2009

Ma stectomie...Ta quoi ???

Mastectomie totale

La mastectomie totale est l'ablation complète du sein. Elle est pratiquée lorsqu'il n'est pas possible de faire une chirurgie conservatrice du sein. Une reconstruction simultanée peut parfois être réalisée lors de la chirurgie du sein ou plus tard. Ceci peut être discuté avec votre chirurgien.

Dissection axillaire

Afin de déterminer le stade de la maladie et de choisir le traitement après la chirurgie, il est important de savoir si le cancer a envahi les ganglions lymphatiques de l'aisselle qui drainent le sein atteint par le cancer.

La dissection axillaire consiste en l'ablation de tous les ganglions de l'aisselle du côté de la tumeur. Par la suite, ces ganglions sont analysés afin de déterminer le nombre de ganglions qui sont cancéreux.

Le fait d'enlever les ganglions atteints aide également à contrôler la maladie. Si les ganglions axillaires semblent atteints par le cancer à l'examen clinique du médecin, une dissection axillaire sera faite d'emblée par le chirurgien.

Pour certains types de cancer du sein, il n'est pas nécessaire de faire une dissection axillaire, car les risques que le cancer ait envahi les ganglions sont minimes (cancer in situ).

La dissection axillaire peut causer certaines complications comme un lymphoedème, une blessure aux nerfs sensitifs du bras et une mobilisation limitée, mais toujours temporaire, de l'épaule (voir les sections Complications postopératoires et Précautions suite à un évidemment ganglionnaire). Les complications majeures sont rares.

Ganglion sentinelle

La biopsie du ganglion sentinelle est une méthode qui permet de déterminer si le cancer a envahi ou non les ganglions lymphatiques afin d'éviter d'enlever des ganglions sains. Le ganglion sentinelle serait le premier relais ganglionnaire à être atteint si le cancer est rendu au niveau des ganglions de l'aisselle : il est le témoin de l'état des autres ganglions de l'aisselle.

Afin de l'identifier, le chirurgien injecte une substance radioactive et/ou un colorant bleu dans le sein autour de la tumeur. Les vaisseaux lymphatiques amènent cette substance aux ganglions lymphatiques.

Les premiers ganglions à être atteints par la substance sont les plus susceptibles d'avoir été envahis par le cancer. Ce premier relais s'appelle donc « ganglions sentinelles » : ils peuvent être uniques ou multiples. Le chirurgien enlève ces ganglions sentinelles : ils sont analysés pendant la chirurgie afin de déterminer s'ils sont cancéreux.

Si les ganglions sentinelles ne sont pas cancéreux, alors aucun autre ganglion ne sera enlevé et les effets indésirables de la dissection axillaire seront évités. Si les ganglions sentinelles sont cancéreux, tous les autres ganglions lymphatiques de l'aisselle (ceux qui drainent le sein) seront retirés (dissection axillaire).

Ces ganglions seront ensuite analysés pour déterminer le nombre total de ganglions atteints par le cancer. Environ, la moitié des femmes ayant un ganglion sentinelle atteint par le cancer ont aussi d'autres ganglions axillaires envahis.

Cette procédure se réalise en plusieurs étapes. Habituellement, l'injection du produit radioactif se fera tôt le matin, car un délai est nécessaire pour permettre à la substance de migrer du sein vers l'aisselle (1/2 heure à 8 heures).

Par la suite, en salle d'opération, le chirurgien se servira d'un capteur Geiger afin de détecter le site radioactif le plus important hormis le site d'injection mammaire. C'est à ce moment que le chirurgien injecte un colorant bleu au même endroit dans le sein. Ce colorant migrera aussi vers le ganglion sentinelle en quelques minutes. Le défi du chirurgien sera d'enlever le ou les ganglions radioactifs et bleus.

Ils seront ensuite retirés et acheminés en pathologie pour analyse immédiate. Si des cellules cancéreuses sont identifiées dans les ganglions, la dissection axillaire complète s'effectuera durant la même intervention chirurgicale.

Dans les jours suivant cette chirurgie, le pathologiste examinera complètement les ganglions sentinelles prélevés.

En effet, pendant la chirurgie, seule une tranche centrale du ganglion a pu être examinée : un examen plus élaboré du spécimen prélevé sera effectué par la suite.

Occasionnellement, des cellules cancéreuses sont retrouvées, dans le ganglion sentinelle ailleurs que dans le site du prélèvement initial réalisé durant la chirurgie.

Le chirurgien devra alors procéder à une deuxième intervention afin de retirer les autres ganglions résiduels et s'assurer s'ils sont atteints ou non.

09:02 Écrit par Tuala dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.