01/02/2010

Poème 'Au fil du rasoir'

L'envie de m'asseoir, de marcher, de respirer

Tout à la fois, me lever, accélérer le pas, m'arrêter

Te regarder, juste assez, pour ne pas oublier

ne pas parler, pour suivre la ligne libérée

qui suit ton expression, juste du bout de ma pensée

Entendre ton regard qui épouse mes mouvements

et qui se tait pour ne rien perdre d'un sentiment

qui a pris ses quartiers dans nos âmes d'enfants,

aussi sacré que le serment d'amitié que l'on peut sceller

par solidarité, de laisser le rasoir au fil attaché

autant de temps qu'il s'écoulera avant de retrouver

un sourire, un rire, un mot, une main à embrasser

00:22 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Pensées tendres conjuguées au plus que parfait bâtissent nos présents...

Écrit par : Sherlock | 01/02/2010

Répondre à ce commentaire

Très chère Vivre dans le silence du regard...dans l'universalité...
C'est un peu comme "Un" lâcher prise
Astucieux (-_-)

Écrit par : Mélodie | 04/02/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.