06/03/2010

Je saurai bien

Ce n'est pas une nuit d'amants

que sur ton épaule j'aimerais

poser ma tête doucement

simplement le temps extrait

intense et hors des heures

dans le creux là, sans un mot

juste sous ta main telle une fleur

qui se penche sans pudeur

pour recevoir une perle d'eau

et si tes doigts jouaient avec lenteur

dans mes mèches désordonnées

je sais que je ne dirai rien

je sais que tu saurais bien

aligner ton souffle sur le mien

sans penser à demain

l'abandon de la confiance

la certitude de la bienveillance

 

10:50 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.