09/03/2010

Poème : iris sauvages

Un regard effleurant les iris sauvages

timides et tant réservés d'un visage

encore pâle, distant mais déjà présent

dans les ondes d'un charme naissant

 

lentement apprivoisé au goût du thé

aux mots tolérés, aux paroles acérées

généreusement plongées et trempées

dans l'encre de l'humour cultivé

 

d'où naquirent des rires en nuées,

des sourires en cascades rythmées,

espacées de journées en pensées,

de nuits tapissées de rêves filés

 

et l'espoir renouvelé de se retrouver

dans ces iris un peu moins sauvages

qui ouvrent leur petales parfumées

aux grains fins de cannelle dorée

 

jusqu'à l'élan insensé, le premier

qui fit tendre une main ouverte

à une autre en attente muette

signant un baiser d'âmes particulier

 

 

 

 

 

 

22:58 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.