13/03/2010

Mes mains en cage

Si mes doigts devaient saisir ton visage

pour en parcourir le doux paysage,

s'il te plaît, ne m'en prends pas ombrage,

ne laisse pas tes yeux me dire de rester sage

et de garder les élans de mes mains en cage

Permets moi de t'offrir le cadeau de mes lèvres

qui viendraient doucement se poser de ci de là

au hasard de ta peau, picorer  des miettes

de son goût, la sentir frémir auprès de moi

Hier et demain  qu'importe, n'existent alors pas

Dans ton coeur tu peux  emmener

ces instants de tendresse

dont tu peux parer ton âme

qui restent ancrés dans tes pas,

Où qu'ils te mènent, reste la caresse

de mes doigts sur ton visage aimé

11:59 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.