29/03/2010

Un cri , un seul

le sel entre deux lignes

le silence bavard entre deux rêves

mes doigts entre tes deux lèvres

mon souffle entre tes deux mains

mon âme assise entre tes deux yeux

un courant chaud entre deux baisers

une vague puissante entre deux regards

et un cri un seul sans voix

qui déchire nos entrailles

22:45 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2010

Ne rien voler

Je ne veux rien voler,

rien que tu ne puisses me donner

ni un sourire ,ni un baiser

ni un mot insensé, ni une caresse

ne rien arracher de la terre de ton coeur,

aucune rose, aucun brin de fleur

je ne veux deviner que ta tendresse

s'élevant et se couchant par le vent

qui porte tes doigts sur mon visage

je ne veux que sentir tes levres

s'oublier,douces, tendres et sauvages

emportées dans une danse à deux

dont nos bouches inventeraient les pas

pour nous faire basculer dans un voyage

bien au-delà de la couleur de nos yeux

20:30 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2010

Mer agitée

D'une rive à l'autre du coeur

une émotion navigue voiles tendues,

gonflée de rires et de pleurs,

chargée de joie, de mots retenus

le mât mis à mal par les vents

soufflant sur une mer agitée

au soleil voilé des yeux embrumés

de l'âme qui se serre contre ton sang

Murmures et chuchotements

s'échangent sur des baisers tremblants

à en perdre le meilleur marin

piégé par les sirènes d'antan

celui qui espère arriver pourtant

au port rayonnant de son aimée,

couler son corps en ses lèvres rosées...

17:59 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2010

Mes mains en cage

Si mes doigts devaient saisir ton visage

pour en parcourir le doux paysage,

s'il te plaît, ne m'en prends pas ombrage,

ne laisse pas tes yeux me dire de rester sage

et de garder les élans de mes mains en cage

Permets moi de t'offrir le cadeau de mes lèvres

qui viendraient doucement se poser de ci de là

au hasard de ta peau, picorer  des miettes

de son goût, la sentir frémir auprès de moi

Hier et demain  qu'importe, n'existent alors pas

Dans ton coeur tu peux  emmener

ces instants de tendresse

dont tu peux parer ton âme

qui restent ancrés dans tes pas,

Où qu'ils te mènent, reste la caresse

de mes doigts sur ton visage aimé

11:59 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2010

Poème : iris sauvages

Un regard effleurant les iris sauvages

timides et tant réservés d'un visage

encore pâle, distant mais déjà présent

dans les ondes d'un charme naissant

 

lentement apprivoisé au goût du thé

aux mots tolérés, aux paroles acérées

généreusement plongées et trempées

dans l'encre de l'humour cultivé

 

d'où naquirent des rires en nuées,

des sourires en cascades rythmées,

espacées de journées en pensées,

de nuits tapissées de rêves filés

 

et l'espoir renouvelé de se retrouver

dans ces iris un peu moins sauvages

qui ouvrent leur petales parfumées

aux grains fins de cannelle dorée

 

jusqu'à l'élan insensé, le premier

qui fit tendre une main ouverte

à une autre en attente muette

signant un baiser d'âmes particulier

 

 

 

 

 

 

22:58 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2010

Je saurai bien

Ce n'est pas une nuit d'amants

que sur ton épaule j'aimerais

poser ma tête doucement

simplement le temps extrait

intense et hors des heures

dans le creux là, sans un mot

juste sous ta main telle une fleur

qui se penche sans pudeur

pour recevoir une perle d'eau

et si tes doigts jouaient avec lenteur

dans mes mèches désordonnées

je sais que je ne dirai rien

je sais que tu saurais bien

aligner ton souffle sur le mien

sans penser à demain

l'abandon de la confiance

la certitude de la bienveillance

 

10:50 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |