03/04/2010

Passion folie

La folie écraserait elle la raison,

se parerait du manteau rageur de la passion,

elle enfourcherait sa jument démente,

la lancerait au grand galop à travers champs,

pas un seul lac, pas une vallée,pas un animal

ne ralentirait sa course pour arriver

echevelée à la porte grillagée de ton domaine

frapper tout ce qui couperait son passage

jusqu'à toi, qu'elle enlèverait

sans autre ménagement

que celui de plaquer un baiser sans fin

dévorant toute ombre de  résistance,

pas un mot ne signerait cet acte sauvage

et dans l'éclat d'un seul regard, l'instinct en toi

répondrait furieusement, jetant  au sol tout regret

Tout amour si grand fût- il ,serait consumé

dans les flammes de l'enfer, en moins d'une heure

vidé de sa substance en flots tumultueux

ne trouvant leur dénouement que dans l'épuisement

de deux corps qui n'auraient plus rien à se dire

et n'auraient encore qu'à se maudire

de n'avoir pas su faire fleurir et grandir

ce bourgeon envoyé par un ange de lumière

16:19 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.