06/04/2010

Des clés rouillées

De la pudeur des mots et de l'amour...

Par les années passées, des chemins droits et des sentiers tordus

j'ai grandi dans mon coeur, j'ai trouvé quelques clés rouillées

pour ouvrir des portes que j'avais fermées aux sentiments,

j'ai retrouvé la voix telle la Petite Sirène du conte,

j'ai retrouvé des mots, des phrases , des audaces,

des traces de moi, des élans, des larmes,

des larmes...j'en avais même oublié le goût,

j'ai retrouvé des gestes, des sourires, des rires

de joie, d'amour, de l'amour qui sort en jets du coeur

des bras que je tendais, des lèvres que j'offrais,

j'ai osé dire des 'je t'aime' qui explosaient

les barrières de ma retenue, qui collaient

à des émotions, à ma peau, à mes yeux

parce que le ridicule ne vous tue pas, parce que la dérision

est peu de chose, parce que pourquoi se taire ?

je ne suis plus une enfant, j'ai gagné le droit de dire

avec le droit de l'autre d'en rire ou d'en pleurer

ou de ne rien penser, le but n'est pas de plaire

juste oser montrer derrière des mots, une sensibilité,

se déshabiller l'âme, l'esprit, se désarmer et rester forte

malgré tout, conserver l'humour, qu'importe

ce qui a été dit a été dit, même un 'je t'aime'

21:23 Écrit par Tuala dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Voilà qui est joliment dit! ien ne vautles personnes vraies qui se montrent telles qu'eles sont! Même si on a toujours au fond de soi un jardin secret, la sincérité est une preuve d'amour, une preuve que l'on fait confiance à l'autre!

Écrit par : Mélusine | 20/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.